L'Ivre d'Art

Espace Social et Culturel du 21ème siècle

0 notes

Festival BD d’Angoulême - Jour 2

Si je ne dois retenir qu’une chose de ce deuxième jour, c’est bien ceci… Au temps pour moi et mes élans de libraires, pour la culture et pour le talent des artistes, pour les rencontres et les dédicaces, c’est la technologie qui remporte haut la main le prix de la passion chez moi. 

Il faut dire que ce bijou de travail est un préambule à ma fameuse table-tactile qui doit faire la réputation et le cachet de l’Ivre d’Art. C’est l’outil par excellence qui aurait meublé chaque espace de l’Espace, pour écrire, dessiner, travailler, regarder, découvrir, apprendre, s’amuser… C’est le premier pas vers ce que mon esprit et mon rêve ont créé et qu’ils attendent avec impatience pour permettre l’ouverture de la librairie. Ce n’est pas qu’une question de technologie… Et c’est sans compter les inombrables opportunités supplémentaires qui s’offrent aux (déjà) talentueux dessinateurs. 

image

Toutefois, il y a quand même eu d’autres moments phares lors de cette journée ! A commencer par ce taxi que nous avons partagé avec deux hommes, sympathiques, qui se sont révélés tardivement être les auteurs de “Commandant Achab”. A notre décharge, nous ne connaissions pas mais après lecture du premier tome (évidemment dédicacés), je dois dire que j’aime beaucoup ! Je pense même acheter les suivants, c’est dire ;)

Côté shopping, le dimanche n’a pas été de tout repos avec mon porte-feuille :

- Commandant Achab, donc

image

- Le comics Fables, qui prend les héros des contes de fées et les transpose dans notre univers. Pareil, c’était la découverte du tome 1 et autant dire que j’ai bien l’intention d’acheter les autres. Tous les autres !

image

- Et pour finir, la geek-attitude m’a poursuivie tout le week-end (déjà le samedi où j’ai littéralement craqué pour la Tablette Microsoft, moi, la “Mac ou plutôt crever”). J’ai donc fini par investir plus raisonnablement dans le Stylo Numérique, qui permet de dessiner et de les numériser en temps réel, pour les importer directement dans Gimp. 

Un week-end plutôt bien rempli et qui me permet de ne pas perdre de vue mon objectif, aussi lointain qu’il puisse paraître ces derniers mois : L’Ivre d’Art ouvrira un jour ou l’autre !!

Classé dans Festival BD angoulême wacom l'ivre d'art comics commandant achab fables Stéphane Douay Stéphane Piatzszek

0 notes

Festival BD d’Angoulême - Jour 1

Angoulême… J’avais eu le plaisir de découvrir la ville l’an passé, peu après le festival, et j’avais adoré. Cette année, j’ai voulu tester l’ambiance festival et autant dire que c’est encore mieux que ce à quoi je m’attendais ! 

Pour commencer, l’installation des “bulles” dans la ville est bien pratique ! Les bulles, ce sont des grandes tentes de festival avec plein de stands et de gens. Des auteurs, des lecteurs, des éditeurs, des grands, des vieux, des amoureux, des passionnés… bref, un écosystème à lui tout seul ! Et puis, quand il pleut, ce qui n’a été le cas que la première heure de notre arrivée, on est à l’abri et on peut déambuler sans même réaliser qu’à l’extérieur c’est le déluge. 

image

Ensuite, les pavillons sont dispersés un peu partout dans la ville et ont des thématiques. Du coup, ça permet de s’y retrouver parmi les multitudes incroyablement nombreuses de références, d’éditions, d’auteurs. Franchement, je ne savais même pas qu’il y avait autant de titres qui paraissaient chaque année !

Petit bémol du week-end, ma crêperie japonaise préférée était complète le samedi soir et fermée le dimanche. Dommage, je rêvais de présenter Koji Abe à mon compagnon de voyage. Un petit conseil, si vous allez à Angoulême ne la ratez pas ! 

image

Et le soir, petite soirée à la Nef, où musique et BD étaient réunies pour un concert de deux heures et demies, mêlant rock’n roll, chansons à textes et coups de pinceau. De quoi faire un vrai week-end “BD non-stop” ! On y a donc découvert Oh Ulysse, en première partie, et Lescop accompagné par Bastien Vivès au dessin. 

image

Côté Shopping, c’est vrai que c’est assez difficile… de résister ! Une vraie ruine ce festival pour la petite passionnée que je suis (et j’insiste sur le “petite” car j’ai moins d’une dizaine d’albums chez moi… j’ai toujours préféré la bibliothèque Virgin ;) ) Du coup, je suis rentrée de ce premier jour avec :

- L’album absolument génial de Pénélope Bagieu (que j’avais découverte sur son blog) : Cadavre Exquis

- Un touchant album “Le journal d’une bipolaire” qui mérite d’être mieux connu pour accompagner les personnes souffrant de ce type de troubles, d’Emilie Guillon, son père Patrice Guillon et le dessinateur Sébastien Samson, dont la postface est du Docteur Christian Gay. 

- et le prochain cadeau que je vais faire à mon frère (mais faut pas lui dire, il n’est pas encore au courant) ”Un an sans Internet” de CED (fort charmant, par ailleurs)

Bref, ce festival que du bonheur !

Classé dans festival BD Angoulême bande dessinée bulles lescop bastien vivès oh ulysse koji abe Emilie Guillon Patrice Guillon Sébastien Samson Docteur Christian Gay Pénélope Bagieu Cadavre Exquis Journal d'une bipolaire CED

0 notes

Esprit social et culturel du XXIème siècle

Ce soir, je me sens prolifique.

En substance, L’Ivre d’Art ne voyant pas le jour pour le moment en tant que boutique, j’en viens à me dire que je pourrais, pour l’instant, me contenter d’en faire un espace d’esprit social et culturel du XXIème siècle. 

Certes, je le fais déjà, mais je pourrais accentuer le trait, transformant ainsi ce blog en réflexions en tout genre sur ce qui caractérise notre siècle bienheureux (en es-tu bien sûre ??)

Nous verrons. Cela reste le prélude à ce projet qui verra le jour… un jour. 

9 420 notes

infinity-imagined:

A photograph of the Saturn and its rings, taken by the Cassini spacecraft from inside the planet’s shadow.  Earth is visible in the upper right as a small dot between rings.  (High Res)

Je trouve qu’elle illustre parfaitement ma lecture… si vous pouviez,en prime, entendre la musique que j’écoute en même temps (créée par mon frère) vous seriez sur la même orbite que je suis actuellement. 

0 notes

Bienvenue en Transhumanie - Jean-Didier Vincent

Pour ceux qui suivent, dernièrement je déclarais me sentir de plus en plus intriguée par le cerveau et son fonctionnement. L’un des ouvrages qui m’a permis d’en apprendre la base primaire, Voyage extraordinaire au centre du cerveau, a été écrit par le fondateur (je ne l’ai pas vérifié) de la neuro-endocrinologie, Jean-Didier Vincent

Afficher la suite... …

Classé dans Jean-Didier Vincent Elisée Reclus neuro-endocrinologie cerveau humain transhumanie Geneviève Ferone

0 notes

Voyage Extraordinaire au centre du cerveau - Jean-Didier VINCENT

Comme le temps passe vite quand on travaille… Ca me manque parfois de me lever le matin (quand il fait déjà jour !) en me disant que la seule préoccupation que j’ai c’est de choisir par lequel des deux livres que je lirais dans la journée, je vais commencer… 

S’il me faut à présent une semaine pour terminer un roman, il y a un livre que je me traîne depuis bientôt trois mois… et contrairement à ce qu’on pourrait penser, je l’adore ! Ce livre, c’est un voyage réellement extraordinaire pour moi, passionnée (à la limite du psychopathe) du fonctionnement de notre fabuleux cerveau. Après avoir longuement plongé dans l’aspect psychologique de l’objet, je me suis mise à me demander comment, sans devenir neurobiologiste, je pourrais en comprendre le fonctionnement physique. 

Et ce livre, Voyage Extraordinaire au centre du cerveau de Jean-Didier VINCENT, apporte quelques réponses vulgarisées avec des apartés purement scientifiques, qui permettent de le décoder encore davantage et de quitter, enfin, la psychologie de comptoir pour pénétrer un monde on ne peut plus complexe et intriguant. 

Alors, en attendant le jour extraordinaire où j’aurais l’immense bonheur de le présenter dans ma vitrine, je vous en fais une petite chronique… qui me sert aussi à ne pas oublier pourquoi je me suis mise à travailler aussi intensément !

Sur ce, à bientôt !

0 notes

Pérou - Chili - Du désert d’Atacama à l’Île de Pâques

Après une semaine de travail intense, je me suis autorisée une petite sortie dépaysante. L’espace culturel de Drancy (93) organisait une soirée Connaissance du Monde sur le film d’Hervé Haon “Pérou - Chili - Du désert d’Atacama à l’Île de Pâques” présentée par Hadrien Crampette, qui l’accompagnait sur le voyage. (la bande-annonce du film et les horaires sur le site Connaissance du Monde)

D’une simple envie de voyager par procuration, je me suis retrouvée au coeur de mon éternelle passion : les voyages. Le film en lui-même est d’une grande beauté : des paysages à couper le souffle, des portraits émouvants et une trame historique de la barbarie des Conquistadors qui nous remet, nous Européens, à notre place de conquérants sans pitié. 

Critique, parfois acerbe, d’une religiosité passée qui pardonnait, voire encourageait, les massacres, véritables génocides des empires d’Amérique, le film est aussi une incitation à la réflexion et au recul, notamment sur notre comportement envers notre bonne vieille planète. L’Île de Pâques est-elle un avant-goût de ce qui nous attend, une mise en garde si nous ne nous décidons pas à prendre le chemin de la raison ? 

Toujours est-il que ce film-documentaire m’a rappelée une chose : je ne dois surtout pas oublier mon rêve (L’Ivre d’Art) malgré les nécessités quotidiennes. Alors voilà, pour l’instant c’est un article pour vous faire partager cette merveille du cinéma anthropologique/historique/géographique, mais bientôt, j’espère, ce sera à travers un livre ou un projet dont je parlerais plus longuement dès que j’aurais eu le temps de m’y mettre !

0 notes

Désolée, le temps de chargement est un peu long… 

Le DVD est à vendre à 20€, je crois. J’ai acheté le mien ! ;-)

0 notes

Rentrée 2012

Oh My God !

Déjà tant de temps passé depuis le dernier post… Toutes mes excuses, chers lecteurs, les vacances suivies de la rentrée ont quelque peu retardé les publications. Il faut dire aussi que la situation actuelle retarde le projet.

Et oui, pour les mois à venir, le projet est nécessairement mis en stand by, le temps de renflouer les caisses personnelles et de prendre un peu de recul. 

Ce genre de projet, l’Ivre d’Art, est un projet de vie. Il s’étend sur des années et même si parfois je m’emporte dans mon enthousiasme, je dois rester réaliste et accepter qu’il faut que je prenne mon temps pour faire les choses correctement alors ne vous inquiétez si l’Ivre d’Art vous donne moins souvent de ses nouvelles, ce n’est que temporaire ;) 

Merci à tous ceux qui, malgré tout, continueront de suivre les aventures du projet jusqu’à, espérons-le, sa réalisation… un jour !

0 notes

Toma-L à la Halle Saint Pierre

J’ai beaucoup tardé à m’y rendre, l’été ayant été plus chargé que prévu, mais c’est chose faite et c’est toujours un plaisir de rendre hommage, par une simple visite, à quelqu’un qui a cru en dans ce projet de L’Ivre d’Art ! 

Félicitations Toma-L !

0 notes

The Orchids of Light Foundation

After his year long trek around the world, Rich Geisel came home to develop and launch The Orchids of Light Foundation so he could connect aspiring philanthropists to thirteen of the impoverished communities he served and fell in love with while he was abroad.

As the Social Media Director, I am in charge of all the communication tools to help to develop the foundation. That’s why I am asking you to answer our call. Orchids’ focus is raising funds, providing volunteers and delivering moral leadership and mentoring to early stage social welfare organizations around the globe who are not sufficiently funded and who are engaged and working toward self-sustainability.

Let’s follow our Orchid Team Camino who will walk along the Camino of Compostella on September. 

Après son tour du monde d’un an, Rich Geisel est rentré chez lui aux Etats-Unis pour lancer et développer la fondation qu’il a créée : The Orchids of Light. Son objectif, connecter des aspirants philanthropes aux 13 communautés avec lesquelles il a travaillé durant son tour du monde et dont il est tombé amoureux. 

En tant que social media director, je suis en charge de tous les outils de communication qui peuvent nous aider à développer la fondation. C’est pour cette raison que je vous demande de répondre à notre appel. Le but d’Orchids est de lever des fonds, de recruter des volontaires et de dispenser une forme de leadership et de mentorat pour permettre à ces 13 communautés de développer leur autonomie et leur capacité à s’auto administrer. 

Je vous invite à suivre l’aventure de notre Orchid Team Camino qui débutera le chemin de St Jacques de Compostelle début septembre. 

0 notes

La NEWS de l’été : Panda’Cubateur, l’association !

Je vous l’avais promis la semaine dernière, voici la NEWS de l’été :

Aujourd’hui 18 juillet 2012, l’association Panda’Cubateur a été officiellement déclarée (elle n’est pas encore au JO mais bientôt…)

Alors, vous allez me demander mais qu’est-ce que c’est donc ???

Première réponse : allez voir le site : http://pandacubateur.fr. C’est écrit en bien gros que c’est en construction alors ne vous étonnez pas si le site change d’ici quelques temps… (dès qu’internet sera de retour à domicile, je pourrais m’en occuper) De plus, la partie Actions en cours est en construction…

Deuxième réponse : Panda’Cubateur est une association qui a pour but « de promouvoir la culture dans son sens le plus large à tous les publics (…) à travers des actions de natures différentes auprès des particuliers, des entreprises, des scolaires, d’autres associations ou tout autre entité. 

L’association prévoit également de financer cette promotion de la culture par des opérations ayant un rapport direct ou indirect avec son activité principale sur tout support passé, présent et à venir.»

Globalement pour faire court et simple, c’est l’association qui sera en charge des animations et activités au sein de l’Ivre d’Art. Comme l’espace est un projet long et fastidieux, il se fait étape par étape. Et l’étape de l’été c’était ça : la création de l’association. Et l’association a décroché ses premiers contrats dès ce mois de juillet (ce qui explique aussi le peu de news ici…) Très vite, je vous raconterais tout ça : les activités, comment adhérer, comment participer au développement, comment promouvoir et comment nous donner du travail …. !!